Retour à la liste

STATUE DE RICHELIEU

La statue de Richelieu œuvre du sculpteur parisien Pierre Lenoir (inaugurée en 1935) présente la silhouette d’Armand Jean du Plessis, futur Cardinal de Richelieu, qui fut le 25ème évêque de Luçon (de 1606 à 1623).

STATUE DE RICHELIEU
Adresse : Place Richelieu
85400 LUCON
FRANCE

Contacter : STATUE DE RICHELIEU

Pour tout renseignement, contactez directement le prestataire en remplissant le formulaire ci-dessous

Plus d’infos pour mieux vous guider
Date de séjour
Recevoir des informations de la part d’ « enpaysdelaloire.com »
Les informations que vous nous communiquez sont à usage exclusif de la Société publique régionale des Pays de la Loire : nous nous engageons à ne pas les communiquer à des tiers.

Présentation de : STATUE DE RICHELIEU

L'histoire du monument au cardinal de Richelieu s'échelonne de 1931 à 1935. L'œuvre se compose d'une statue du sculpteur parisien Pierre Lenoir, d'un piédestal conçu par l'architecte municipal Émile Bordelais et exécuté par l'entrepreneur de maçonnerie Pierre Coudert. La statue du cardinal est un don de l'État, suite au refus d'octroyer à la Ville de Luçon celle qui se trouvait dans la cour du château de Versailles, finalement attribuée à la Ville de Richelieu. Le 5 avril 1933, la statue est exposée au Salon des Artistes français. Elle fut inaugurée par Édouard Herriot, président du Conseil, le 28 mars 1935. Précisons enfin que le modèle réduit en plâtre de la statue se trouve à l'hôtel-de-ville de Luçon.

Depuis 1584, la famille des Richelieu "possédait" l’évêché de Luçon, don gracieux d’Henri III à son Grand-Prévost, "préfet de police", François du PLESSIS. Armand Jean du Plessis né à Paris, rue du Bouloi, est baptisé au huitième mois, le 5 mai 1586, à l'église Saint-Eustache de Paris.
Sa famille de noblesse de robe et d'épée à la fois Poitevine et Parisienne est pauvre. Voué à la carrière militaire, le futur cardinal se trouve dans l'obligation en 1605 de se tourner vers une carrière religieuse : son frère Alphonse-Louis du Plessis refuse l'évêché pour devenir moine à la Grande Chartreuse. Il commence donc des études de théologie en 1605 et obtient son doctorat à la Sorbonne en 1607. Nommé évêque de Luçon le 18 décembre 1606 par Henri IV il arrive le 15 décembre 1608 dans un diocèse dévasté : clergé corrompu, abandon des lieux de culte, fuite des fidèles vers la réforme de Luther et Calvin. Dès son installation, il est le 1er évêque en France à mettre en œuvre les réformes du Concile de Trente (1545-1563). Présent journellement, il réunit un synode, implique son clergé, rédige un recueil qui deviendra le catéchisme de Luçon. Conscient de la nécessité de ne pas rallumer les querelles qui ont divisé le territoire dont il a la charge, il tolère les protestants.
Thème du site
Petit patrimoine
Catégorie du site
Classé ou inscrit
Style architectural du site
XIXe siècle
Gratuit
oui
Visites
Visites libres (individuelles) : Oui
Visites guidées sur demande (groupes) : Oui
Langues de visite
Visite : Français
Panneaux : Français
Langues parlées
Français
Informations complémentaires
Groupes acceptés
Animaux acceptés
Point d'intérêt visible sans visite

Vous aimerez aussi

D'autres : Autres monuments et patrimoines

HARAS DE LA VENDEE

à LA ROCHE-SUR-YON

Au cœur d'un parc de 4,5 ha dédié aux arts équestres, partez à la rencontre du cheval dans toute sa majesté et sa diversité.

dès 5€Tarif indiv. adulte