Retour à la liste

CATHEDRALE NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION (POI 17)

À l’emplacement du 1er monastère bénédictin (milieu VIIe) fondé par St Philbert de Noirmoutier. Ravagé par les Normands en 853 et 877, incendié par le Comte de Poitou en 1068 (condamné par le pape à reconstruire l’église). Commencée en 1091 achevée en 1121, date de consécration de l’abbatiale.

CATHEDRALE NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION (POI 17)
Adresse : place Leclerc
85400 LUCON
FRANCE

Contacter : CATHEDRALE NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION (POI 17)

Pour tout renseignement, contactez directement le prestataire en remplissant le formulaire ci-dessous

Plus d’infos pour mieux vous guider
Date de séjour
optin
Les informations que vous nous communiquez sont à usage exclusif de la Société publique régionale des Pays de la Loire : nous nous engageons à ne pas les communiquer à des tiers.

Présentation de : CATHEDRALE NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION (POI 17)

L’abbatiale (monastère Ste Marie) est érigée en cathédrale en 1317 et son Abbé Pierre de la Voyrie devient évêque. Du XIIIe au XVe d’importants travaux la transforment. De 1530 à 1550 : construction des chapelles sud. En 1622 dernière année de l’épiscopat de Richelieu, la cathédrale est saccagée. En 1655 (Mgr Nicolas Colbert) le clocher s’écroule écrasant la première travée de la nef. La façade est reprise au cours du XVIIe siècle par François le Duc dit Toscane. En 1722, construction des chapelles nord. Seconde moitié du XVIIIe construction du maître-autel à baldaquin, des stalles et des boiseries. Le 27 décembre 1999 : la tempête ébranle le haut de la flèche et emporte le coq. Les dégâts occasionnés au sommet de la flèche imposent un lourd travail de reconstruction. Au cours de l’année 2004, le sommet de la flèche est démonté sur 8 mètres et reconstruit pierre à pierre. De cette histoire mouvementée, reste un édifice qui porte les traces de tous styles mais néanmoins harmonieux.
Thème du site
Cathédrale
Catégorie du site
Classé ou inscrit
Style architectural du site
Baroque
Classique
Gothique
Moderne
Renaissance
Roman
XIXe siècle
Informations complémentaires
Point d'intérêt visible sans visite

Vous aimerez aussi

D'autres : Patrimoine religieux

CHAPELLE NOTRE DAME DE LA CHARITE

à MAUGES-SUR-LOIRE

Nichée au milieu du bocage, près de Saint-Laurent-de-la-Plaine, cette petite chapelle parfaitement préservée fut un haut lieu de l

CIMETIERE CIRCULAIRE ET SON CALVAIRE

à SAINT-HILAIRE-DE-CHALEONS

En 1793, le curé Violet, de la paroisse de St Hilaire de Chaléons, âgé de 24 ans, porte drapeau de François Athanase Charette de l