Retour à la liste

EGLISE - CHANTONNAY

Eglise de Chantonnay

EGLISE - CHANTONNAY
Adresse : Parvis Saint Pierre
85110 CHANTONNAY
FRANCE

Contacter : EGLISE - CHANTONNAY

Pour tout renseignement, contactez directement le prestataire en remplissant le formulaire ci-dessous

Plus d’infos pour mieux vous guider
Date de séjour
Recevoir des informations de la part d’ « enpaysdelaloire.com »
Les informations que vous nous communiquez sont à usage exclusif de la Société publique régionale des Pays de la Loire : nous nous engageons à ne pas les communiquer à des tiers.

Présentation de : EGLISE - CHANTONNAY

La paroisse de Chantonnay (Canto Agnetis) existe depuis le XIIème siècle. L’église, pillée pendant la guerre de Cent Ans, fut reconstruite par Nicolas des Nouhes seigneur du Pally en 1460. Durant les guerres de Vendée, l’édifice, incendiée fut relativement épargné en servant d’entrepôt aux troupes républicaines. En 1856, le curé Georges du Tressay charge l’architecte Léon Ballereau de reconstruire l’église. Ne gardant que la base du clocher du XIIème siècle et le choeur du XVème siècle, il édifie une construction néo-gothique rectangulaire en ajoutant un bas-côté en prolongation de la tour du clocher. La façade, de type poitevin, comporte trois portails, une rosace encadrée de deux verrières et trois niches pourvues de statues. Les vitraux du chevet plat sont réalisés en 1857 par le maître-verrier chantonaisien Guérithault et, pour des raisons financières, la flèche du clocher, culminant à 52 mètres, ne sera édifiée qu’en 1861. Une élégante tribune destinée à recevoir l’orgue sera construite dans la nef par l’architecte Joseph Libaudière en 1893. Récemment a été posé un vitrail signé Dominique Landucci et relatant l’incendie de l’église en 1793.
Thème du site
Eglise
Gratuit
oui
Visites
Visites libres (individuelles) : Oui
Informations complémentaires
Animaux non acceptés
Point d'intérêt visible sans visite

Vous aimerez aussi

D'autres : Patrimoine religieux

ABBATIALE SAINT-FLORENT DU MONT-GLONNE

à MAUGES-SUR-LOIRE

En approchant de Saint-Florent-le-Vieil, c’est le site qui, d’emblée, retient l’attention : l’abbaye bénédictine perchée sur le Mo