Retour à la liste

SANCTUAIRE NOTRE DAME DU MARILLAIS

Lieu de pèlerinage et de dévotion depuis le Moyen-Age, ce sanctuaire est situé à deux pas de la rivière de l'Evre et à quelques mètres de la Loire, entre St Florent le Vieil et le Marillais, sur le tracé de la Loire à Vélo.

SANCTUAIRE NOTRE DAME DU MARILLAIS
Adresse :
Notre Dame du Marillais - LE MARILLAIS
49410 MAUGES-SUR-LOIRE
FRANCE

Contacter : SANCTUAIRE NOTRE DAME DU MARILLAIS

Pour tout renseignement, contactez directement le prestataire en remplissant le formulaire ci-dessous

Plus d’infos pour mieux vous guider
Date de séjour
optin
Les informations que vous nous communiquez sont à usage exclusif de la Société publique régionale des Pays de la Loire : nous nous engageons à ne pas les communiquer à des tiers.

Présentation de : SANCTUAIRE NOTRE DAME DU MARILLAIS

Lieu de pèlerinage depuis l'apparition de la Vierge à saint Maurille, l'ancienne chapelle est remplacée par un sanctuaire aux proportions majestueuses édifié entre 1890 et 1913 par l'architecte Beignet.

La tour carrée de 40 mètres de haut qui marque le paysage des alentours fut élevée après la première guerre mondiale.
Les pèlerins viennent toujours y vénérer Notre-Dame l'Angevine.

On y trouve également plusieurs évocations du passé vendéen, avec notamment le vitrail du "champ des Martyrs". Le sanctuaire est ouvert toute l'année.
Thème du site
Eglise
Style architectural du site
XIXe siècle
Gratuit
oui
Visites
Visites libres (individuelles) : Oui
Visites libres (groupes) : Oui
Informations complémentaires
Point d'intérêt visible sans visite

Vous aimerez aussi

D'autres : Patrimoine religieux

EGLISE ST SYMPHORIEN

à MAUGES-SUR-LOIRE

Construite sur le site de l'ancien château incendié par les Républicains en 1793, elle a été inaugurée en 1864.

EGLISE NOTRE-DAME - BRISSARTHE

à LES HAUTS D'ANJOU

L'église Notre-Dame de Brissarthe, en Anjou, est édifiée au cours de la première moitié du 11e siècle.

EGLISE DE SAINT-REMY-LA-VARENNE

à BRISSAC LOIRE AUBANCE

L'église, située dans le village de Saint-Rémy-la-Varenne, est attestée dès la 1ère moitié du XIe siècle et dépendait alors de l'A