Goûtez à la cuisine bistronomique !

Pickles, Nantes

Après avoir aiguisé ses lames chez les plus grands noms de la bistronomie parisienne, Dominic Quirke les a posées à Nantes, où il défend une cuisine titillée au besoin par des influences asiatiques, italiennes ou d’Afrique du Nord. À la carte, par exemple, magret fumé maison accompagné d’une émulsion de foie gras, de courge brûlée et de patate douce confite, ou bien maigre du Croisic frayant avec une purée carotte-wasabi, un bouillon soja-shiitake et du chou Pak Choï.

Formules déjeuner : 16,50 € (entrée-plat ou plat-dessert), 20,50 € (entrée-plat-dessert). Formule dîner : 34 € (entrée-plat-dessert)
En savoir plus

Le Bistronomique, Laval

Créée par Nicolas et Alban, deux amis originaires de la région, cette petite adresse de goût est rapidement devenue la coqueluche des Lavallois. Le jeune chef travaille au maximum avec les maraîchers ou éleveurs locaux et a écumé de prestigieuses maisons parisiennes, telles le Fouquet’s ou Maison Blanche. Il envoie par exemple un dos de cabillaud flanqué d’une émulsion marinière au curry, d’un velours de patate douce ainsi que d’une courgette farcie au caviar d’aubergine et dentelle de parmesan (photo). Mention spéciale, par ailleurs, aux ravioles d’escargots d’Entrammes voguant sur une émulsion à l’ail doux, ou encore à l’ananas rôti façon piña colada.
Formules déjeuner : 13,50 € (entrée-plat ou plat-dessert), 17 € (entrée-plat-dessert). Formules dîner : 26 € (entrée-plat ou plat-dessert), 32 € (entrée-plat-dessert)
En savoir plus

Le Bistrot des Carmes, Angers

Au bord de la Maine, en retrait de l’hypercentre, Julien Ruguet s’épanouit dans son repaire aux pierres apparentes, après être passé derrière les casseroles de plusieurs restaurants étoilés. Partisan de la cuisine de marché, il délivrait ce jour-là des brochettes de bœuf Black Angus mijotées façon bœuf bourguignon, puis laquées pour tenir compagnie à une julienne de légumes barbotant dans un bouillon au thé, bonite séchée et champignons. À l’ardoise également, des Saint-Jacques rôties à la crème de céleri rave, un risotto de homard ou un biscuit feuilleté aux figues rôties, pommes émincées et sorbet chocolat maison.

Formule déjeuner : 21 € (entrée-plat-dessert). Formule dîner : 31 € (entrée-plat-dessert)
En savoir plus

L’Épicurieux, Le Mans

Dès son installation dans le Vieux-Mans, en 2016, le succès de ce bistrot sauce moderne fut fulgurant. Calé dans les murs d’une ancienne boulangerie, il fait valoir une décoration dans le vent, entre vieille faïence, ampoules à filaments, carreaux ciments au sol et cuisine ouverte. Depuis cette dernière, le chef François Ricordeau régale par exemple de poisson du marché servi avec chorizo Bellota, risotto vénéré et écume de crustacés, ou de côte de veau rôtie escortée de gnocchis à la ricotta et champignons.

Formules déjeuner : 15,90 € (entrée-plat ou plat-dessert), 20,90 € (entrée-plat-dessert). À la carte au dîner : environ 30 €
En savoir plus

La Suite s‘il vous plait, Les Sables-d’Olonne

Paul Bocuse, Joël Robuchon… Le CV de Mélanie Sire ferait pâlir plus d’un chef. Depuis 2016, elle fait valoir son pédigrée au sein de cette lumineuse adresse aux côtés de son compagnon Pierre-Yves Nouchet, passé lui aussi par de prestigieux établissements et officiant en salle. Tous deux militent pour une cuisine de saison aux élans contemporains, en témoignent ce carré de cochon catalan ourlé par une purée de céleri et pois au wasabi croustillants, ou ce merlu servi avec crème de mogettes, poêlée de champignons et émulsion curry-coco.

Formules déjeuner : 13,50 € (entrée-plat ou plat-dessert), 16 € (entrée-plat-dessert). Formule dîner : 29,90 € (entrée-plat-dessert)
En savoir plus
1 / 5

Régalez-vous à votre tour avec la bistronomie, courant culinaire tendance et accessible qui mixe, en restaurant, cuisine de bistrot et gastronomie. Focus sur 5 établissements spécialistes du genre dans les divers départements des Pays de la Loire…

« Bon, beau et pas cher ». La formule de Nicolas Boisramé, chef du bien-nommé restaurant Le Bistronomique, à Laval, résume parfaitement le concept. Voilà que débarque un nouveau courant culinaire, qui mâtine la cuisine bistrotière d’influences gastronomiques pour la positionner un cran au-dessus de la bavette-échalotes de brasserie ou de la blanquette à papa. Une cuisine haut de gamme, donc, mais abordable côté tarifs et surtout pas prétentieuse. On prône ici l’ambiance décontractée, en installant de préférence le client sur une table de bois brut plutôt que sur une nappe blanche.

« Dans mon resto, ça bouge et ça parle, je n’aime pas qu’on soit obligé de chuchoter », confirme Dominic Quirke, du restaurant Pickles, à Nantes. Ce virtuose des fourneaux a œuvré dans de prestigieuses maisons parisiennes et côtoyé de grandes figures de la cuisine française, à l’image des chefs que nous vous présentons ci-dessus en images. Tous s’attachent désormais à défendre la cuisine plaisir et décomplexée, mitonnée avec des produits de saison, en prônant l’inventivité et renouvelant les goûts. À table !

Autres sélections

LE BISTRONOMIQUE

Ce restaurant de 50 couverts propose une « cuisine de qualité », mettant en valeur les produits locaux (légumes, charcuterie, from
En savoir plus

LE BISTROT DES CARMES

Face au château, le Bistrot des Carmes propose une cuisine simple et raffinée à base de produits frais de saison.
En savoir plus

RESTAURANT L'EPI CURIEUX

Diplômé de l’École française de gastronomie de Paris, passé par des établissements aussi prestigieux que le Georges V ou le Carré
En savoir plus

PICKLES

À la hauteur du bouche à oreille fait autour de lui, ce néo-bistrot brillant tenu par un chef anglais se révèle être la surprise d
En savoir plus

Vous aimerez aussi