La Nuit des Chimères, lumineuse féerie

Entre Anges et Démons – Chevet de la cathédrale Saint-Julien

Sur les hauts murs de ce bijou architectural, qui constitue l’une des cathédrales les plus vastes de France, prennent vie divers tableaux projetés qui font germer une forêt monumentale, envoient virevolter des anges, dessinent un vitrail géant ou transforment l’édifice en vaisseau.

(durée de la séquence : 15 mn)

La naissance des chimères – Escalier du jet d’eau

À proximité du chevet de la cathédrale, le jet d’eau de la place des Jacobins voit s’éveiller des chimères qui s’ébattent sur sa balustrade et sa double volée de marches, avant de se hisser sur les murs du monument religieux.

(durée de la séquence : 15 mn)

Le concert des Anges – Façade de la cathédrale Saint-Julien

Échappés de l’une des voûtes de la cathédrale, des anges musiciens apparaissent sur la façade romane et donnent un véritable concert en grattant par exemple les cordes de l’eschiquier ou soufflant dans des flûtes et cornemuses d’antan. Cette création s’inspire de la fresque découverte au XIXème siècle dans l’une des chapelles du bâtiment, qui représente 47 anges chanteurs et musiciens.

(durée de la séquence : 10 mn)

Royales Chimères – Porche royal de la cathédrale Saint-Julien

Les grandes figures ornant le porche royal de la cathédrale, par lequel le bon peuple pénétrait jadis pour assister aux offices, prennent soudain vie grâce à un système de projection d’images épousant leurs formes. Le procédé permet de redécouvrir la délicatesse de leurs traits, devant lesquels le passant ne s’attarde pas d’ordinaire.

(durée de la séquence : 5 minutes)

L’apparition de la reine Bérengère – Cour du musée de la reine Bérengère

Projetée sur un rideau d’eau, la silhouette fantomatique d’une Dame Blanche flotte dans la cour du musée de la reine Bérengère… Il s’agit bien de cette dernière, épouse de Richard Cœur-de-Lion, représentée d’après son gisant, exposé à l’abbaye de l’Épau, aux portes du Mans.

(durée de la séquence : 5 mn)

Le Banquet – Jardin du conservatoire

Dans la discrète cour du conservatoire, le public prend place pour assister à un étrange banquet. Sur les chaises en forme de trônes disposées autour de la table, s’animent comme par enchantement des personnages convoqués par le roi Henry II. Les convives virtuels se nomment Aliénor, Bérengère, Richard et Cassandre, venus conter en chansons la légende arthurienne. Licornes, troubadours, fées ou preux chevaliers viennent illustrer ces récits.

(durée de la séquence : 1h10)

Le Labyrinthe des Chimères – Muraille des Pans-de-Gorron

Incroyable fresque que celle qui s’anime sur la muraille des Pans-de-Gorron, construction de 180 mètres de long adossée au centre historique du Mans ! Surgies du sol, d’étranges créatures se mettent à l’œuvre pour élever des tours, creuser des tunnels ou implanter de grandes figures. Un cortège de musiciens défile, deux chimères volantes arrivent… Quelque chose se prépare !

(durée de la séquence : 20 mn)

Masques et Dragons – Muraille Saint-Hilaire

Sur la muraille romaine édifiée au IIIème siècle autour de la ville, entre la tour des Ardents et celle de Tucé, surgissent monstres, chevaliers, danseurs et masques géants, qui célèbrent chacun à leur manière les mythes, rêves et légendes.

(durée de la séquence : 20 mn)
1 / 8

Émerveillez-vous, durant les mois de juillet et août, devant les époustouflantes créations visuelles et sonores de La Nuit des Chimères. Une déambulation poétique à la découverte de la Cité Plantagenêt, quartier historique du Mans, dont les façades s’animent comme par magie…

Ne vous étonnez pas si vous croisez des passants soudain figés, yeux écarquillés. Chaque nuit, durant l’été, la Cité Plantagenêt du Mans est le théâtre d’un étrange manège. Le ravissant cœur historique voit ses maisons à pan de bois, pavés et monuments s’embraser et accueillir une myriade de personnages ou créatures. Ceux-ci, projetés sur les murs, prennent part à divers tableaux dévoilés au long d’une promenade théâtrale déambulatoire ouverte à tous et gratuite. Au fil du parcours surgissent, entre ces scènes surréalistes, chimères, lanternes magiques et autres gargouilles.

Retrouvez ci-dessus, en images, les créations imaginées et mises en scène par les montreurs de rêve de Skertzò pour les huit sites dédiés. De la cathédrale, accueillant un concert d’anges musiciens à la muraille des Pans-de-Gorron, sur laquelle s’activent d’étranges bâtisseurs, en passant par l’étonnant banquet improvisé dans la cour du Conservatoire… vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Vous aimerez aussi