La Mine Bleue, 126 mètres sous terre !

La-Mine-Bleue3
La-Mine-Bleue1
La-Mine-Bleue2
La-Mine-Bleue4

Sûr que vous n’étiez jamais descendu aussi profond ! En plein Segréen, La Mine Bleue plonge le visiteur dans les entrailles de la Terre, à la découverte du quotidien des mineurs d’ardoise du début du XXème siècle. Une escapade saisissante.

Plongée dans les secrets de la Mine Bleue

Le silence est presque total, l’humidité suinte sur la roche et le visiteur plisse les yeux pour tenter d’avancer dans le clair-obscur que dessinent quelques lampes… Bienvenue au fond de la Mine Bleue. Préalables indispensables à la vertigineuse descente à 126 m sous terre, enfiler son casque, grimper dans l’ascenseur et se munir d’une petite laine. Dans les tréfonds, la température est fraîche, rivée à 13°C toute l’année.

Des scénogaphies font revivre les mineurs de l’époque

Arrivé au centre de la Terre, le public rallie rapidement un petit train, s’assoit dans les wagonnets et entame son périple à travers les galeries. Une imposante excavation apparaît soudain. Il s’agit en réalité d’une chambre d’où était extraite l’ardoise. L’impression est saisissante, rien ne semble avoir bougé depuis des lustres. Et dire qu’au début du siècle dernier, on suait ici dix heures par jour, dans la poussière, pour extraire l’or bleu… Des scénographies mettent en scène, grâce à des mannequins, ce travail de forçat.

Découvrir le travail du fendeur d’ardoise

De retour à la surface, l’assistance fait connaissance avec le travail du fendeur, qui débitait l’ardoise en fines plaques destinées à couvrir les toits. Un procédé très technique, qui confine à la performance et devant lequel le public reste bien souvent bouche bée. Notez qu’il arrive que certains guides invitent des visiteurs à s’y essayer ! Le patrimoine industriel réserve décidemment de jolies surprises…

 

A lire également

LA MINE BLEUE

Site unique en Europe, la Mine bleue vous propose une aventure insolite à 126m sous terre !
En savoir plus

Vous aimerez aussi