Retour à la liste

Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption est ouverte toute l'année. Il est possible de profiter d'une visite libre de ce patrimoine plainais du XIXème siècle grâce au contenu du guide de découverte de l'église.

Adresse : Place Ladmirault
44770 LA PLAINE-SUR-MER
FRANCE

Présentation de : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption se situe dans le bourg de La Plaine.

Le bourg initial se trouvait, jadis, à l'emplacement de la Croix de Saint-Etienne. Les habitants subirent les invasions normandes et l'ancien prieuré, au lieu-dit "la croix Saint-Etienne", fut certainement détruit à cette époque.

La première église de Notre-Dame de La Plaine aurait été édifiée aux environs de l'an 1000. Elle constitue le premier centre religieux formé par les moines de Geneston dépendant de l'abbaye de Sainte-Marie de Pornic gérée par les Augustins.

A l'origine, cette église devait être située, selon Jean-Baptiste Ogée, sur l'emplacement d'un ancien temple gallo-romain dédié à la Vierge. Elle fut complétée par un clocher-tour, à la fin du XVIème siècle.

L'église actuelle, dédiée à Notre-Dame-de-l'Assomption, comme plusieurs autres du pays de Retz, fut construite durant la deuxième moitié du XIXème siècle.

En entrant dans l’église, sur la gauche on découvre un curieux bénitier du XVIIème siècle. C'est le mobilier le plus ancien de l’église.
Ce bénitier, en marbre noir veiné de blanc, présente une inscription avec :


une date, 3.1.1611. Cette date permet de lui accorder un âge équivalant à l'ancien clocher;
une phrase qui identifie certainement ses donateurs : "Dieu fasse pardon à Georges Rolland et à Guillemette Davi sa femme";
ainsi qu'un graffiti semblant évoquer des têtes de mort au-dessous du bord.



Le clocher de l'édifice servait "d'amer" pour la navigation, avant de subir de nombreuses dégradations au cours des siècles et d'être remplacé.
Jusqu’à la construction du Sémaphore de la pointe Saint-Gildas en 1862, la flèche continuera de faire office d’amer. 

C'est à la suite d'un terrible ouragan, en date du 28 mars 1836, que l'ancien clocher fut complètement démoli. Cette tempête fragilisa également les structures du reste de l'église. La reconstruction de l'édifice est indispensable.

La première période de reconstruction de l'église commence avec le clocher et sa flèche, entre 1841 et 1845.
Le clocher est formé d'une tour quadrangulaire massive, percée de quatre fenêtres, à contreforts chaînés de grès sombre.
Son porche, en plein cintre rayonnant, est construit de pierres schisteuses maladroitement taillées.
Enfin, le clocher porte une poivrière à son angle nord-est, qui abrite l'escalier d'accès aux cloches. Cette tourelle d'escalier extérieur date de la fin du XVIème siècle.

La fin des travaux de cette église néo-gothique date de 1869.

Plus récemment :

  une rénovation intérieure de l’église a eu lieu en 1993 - 1994,

une rénovation extérieure du bâtiment a été réalisée en 2004 - 2005,

et d'importants travaux ont été effectués en 2021 - 2022 sur le beffroi, avec l'intervention de sept corps de métiers.


Le saviez-vous ?
​Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le clocher est transformé en poste d'observation ! Pendant les événements dans la poche de Saint-Nazaire, l'occupant allemand installe à son sommet une plate-forme d'observation afin d'assurer une surveillance permanente.


Pour consulter les horaires des messes de la paroisse Saint-Gildas-de-la-Mer ici.

Le petit + : Profitez d'une visite en toute liberté pour explorer ce lieu, riche en patrimoine, qui recèle des trésors.
Le guide découverte de l'église est disponible en téléchargement ici ou à l'Office de Tourisme de la Plaine-sur-Mer pour 2 €.
Thème du site
Eglise
Style architectural du site
XIXe siècle
Visites
Visites libres (individuelles) : Oui
Mélanie Chaigneau
Valéry JONCHERAY
Mélanie Chaigneau
Claudia CASSANO
Valéry JONCHERAY
Claudia CASSANO
Claudia CASSANO
DR
Valéry JONCHERAY

D'autres : Patrimoine religieux

Abbaye Royale

à SAINT-MICHEL-EN-L'HERM

L’abbaye a été fondée en l’an 682 sur un îlot calcaire. À la suite du concordat de 1516, elle devint une abbaye royale.

dès 6.00€Tarif indiv. adulte

CHAPELLE SAINT BARTHELEMY

à SAINT-JULIEN-DE-CONCELLES

La chapelle St Barthélémy est construite sur les fondations de thermes romains d'une station gallo-romaine.